Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Les États-Unis veulent développer leur flotte de brise-glaces

Les nouvelles du Svalbard, Septembre 2015

Alors que l'Arctique et ses richesses potentielles, comme ses possibilités futures pour le trafic maritime, suscitent toujours autant de convoitises, les États-Unis veulent renforcer leur flotte de brise-glaces. C'est le Barack Obama lui-même qui l'a annoncé mardi, lors d'un déplacement en Alaska. Le président américain a notamment proposé que le plan de renouvellement de la flotte de l'US Coast Guard soit accéléré. Ainsi, le prochain brise-glace lourd de l'USCG, dont le coût est estimé à 1 milliard de dollars, pourrait entrer en service dès 2020, soit avec deux ans d'avance par rapport au planning initial. Washington compte également renforcer la flotte, qui comptait auparavant sept unités et n'en aligne plus que trois, dont un seul navire lourd. Alors que la fonte des glaces ouvre de nouvelles perspectives en termes de routes commerciales et d'exploitation des fonds marins, les territoires arctiques sont âprement disputés par les pays riverains, à commencer par la Russie, le Canada et le Danemark. Et, dans cette rivalité, les uns et les autres ont entrepris de renforcer leurs moyens maritimes polaires afin de faire respecter leur souveraineté territoriale et anticiper les futurs développements économiques. Une tendance que n'avaient pas jusqu'ici suivie les États-Unis, qui commencent donc à réagir pour compenser leur retard. Ainsi, à la Maison Blanche, on rappelle que la Russie dispose aujourd'hui de 40 brise-glaces et en a commandé 11 autres, dont certains à propulsion nucléaire.
Face à cela, les garde-côtes américains ne disposent plus que du Healy, un navire de 128 mètres et 16 700 tonnes opérationnel depuis 2000, ainsi que des Polar Star et Polar Sea, deux unités de 122 mètres et 13 600 tonnes datant de 1976 et 1978. Ces trois bateaux peuvent briser des glaces d'une épaisseur allant jusqu'à 2 mètres.

Le brise-glace américain Polar Sea
Le brise-glace américain Polar Sea

Source : Mer et Marine septembre 2015



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.