Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2018
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
2014 et 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Réchauffement climatique: les rennes du Svalbard rabougrissent

Les nouvelles du Svalbard, Décembre 2016

Selon une étude britannique, le poids moyen des cervidés du Svalbard a diminué de 12 % entre 1994 et 2010. Les animaux pâtiraient des hivers plus chauds et plus humides.
La British Ecological Society (BES) a présenté, lundi 12 décembre, les conclusions d'une étude selon laquelle les rennes de l'archipel norvégien « sont devenus plus petits et plus légers ». Une évolution liée au réchauffement climatique selon les auteurs de l'étude.
« En seize ans, le poids des rennes adultes a baissé de 12 %, passant de 55 kg pour ceux nés en 1994, a à peine plus de 48 kg pour ceux nés en 2010 », a annoncé un communiqué de la BES ; l'organisation tient en ce moment son congrès annuel à Liverpool. L'Institut James Hutton en Ecosse, l'Institut norvégien de recherche sur la nature et l'université norvégienne des siences de la vie ont formé une équipe pour mesurer et peser depuis 1994, les rennes vivant sur cet archipel proche du pôle Nord. Chaque hiver, ils ont capturé, marqué et mesuré des animaux âgés de dix mois. Ils ont continué à mesurer et peser ces différentes générations une fois à l'âge adulte.
Le réchauffement climatique est mis en cause parce que des hivers plus chauds impliquent plus de pluie. Or, une fois tombée sur des sols recouverts de neige, la pluie gèle et empêche les rennes de brouter. « Les rennes sont affamés, ils perdent leurs petits ou donnent naissance à des jeunes beaucoup plus légers », assure l'étude.
La population de rennes n'a pas pour autant diminué. Depuis vingt ans, elle a même doublé. Plus de rennes entraînent plus de nourriture à partager, ce qui pourrait aussi expliquer la baisse du poids moyen de cette population.

Renne du Svalbard
Renne du Svalbard (Axel Soumier)

Source : Le Journal de Saône et Loire / Le Monde 12/12/2016



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.