Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Jusqu'à présent épargné, le nord-est du Groenland perd ses glaces

Les nouvelles du Svalbard, Mars 2014

Le niveau marin s'élèvera probablement plus vite qu'escompté. C'est la principale conclusion d'une étude internationale publiée, lundi 17 mars, dans la revue Nature Climate Change qui documente, pour la première fois, d'importantes pertes de glace dans une région du Groenland considérée jusque récemment comme épargnée par les effets du changement climatique. L'écoulement dans la mer des glaces de la grande île contribue actuellement à 0,5 mm par an d'augmentation du niveau marin, sur un total de 3,2 mm par an. Les chercheurs, conduits par Shfaqat Khan (Université technique du Danemark), ont analysé les données altimétriques du nord-est du grand inlandsis de l'hémisphère nord et montrent que ce secteur perd en moyenne plus de 10 milliards de tonnes (Gt) de glace par an depuis 2006. Un phénomène qui semble s'accélérer puisqu'entre 2009 et 2012, la moyenne de la glace perdue dans cette zone a été de 16 Gt par an. Or selon ces mêmes mesures, le secteur a été globalement stable jusqu'en 2003.
Dans son quatrième rapport, publié en 2007, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prévoyait une élévation moyenne des mers en 2100 comprise entre 20 cm et 60 cm, selon les scénarios de développement (du moins au plus émetteur de gaz à effet de serre). Cependant, les délais de rédaction du texte avait conduit les experts à ne pas tenir compte d'études publiées fin 2006 sur le comportement défavorable de la calotte groenlandaise face au changement climatique. Aussitôt publiées, les prévisions du GIEC avait donc été considérées par les glaciologues comme obsolètes et pêchant par optimisme. Dans une moindre mesure, c'est aujourd'hui le même scénario qui se rejoue. Car même si le premier volet du cinquième rapport du GIEC - rendu public le 27 septembre 2013 - a revu à la hausse l'augmentation du niveau marin, compris entre 26 cm et 98 cm d'ici à 2100, ce chiffre pourtant élevé pourrait encore être sous-estimé. Au total, les chercheurs estiment désormais que le Groenland, dans sa totalité, a perdu environ 205 Gt de glace par an entre 2003 et 2006, puis 256 Gt par an entre 2006 et 2009, puis 363 Gt par an entre 2009 et 2012.

Iceberg en arche
Iceberg en arche, côte nord-est du Groenland été 2004 (Axel SOUMIER)

Source : Le Monde 17/03/2014

Traduction / adaptation : Bernard Soumier



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.