Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Vers un nouveau code de navigation pour l'Océan Arctique

Les nouvelles du Svalbard, Janvier 2014

La fonte inquiétante de la banquise sous l'effet du réchauffement climatique pose de nouveaux défis en terme de sécurité, de sauvetage et d'environnement. L'instauration de nouvelles règles de navigation dans les eaux polaires est au coeur de la conférence Arctic Frontiers, qui se tient du 19 au 24 janvier à Tromsø, dans l'Arctique norvégien, au moment même où, à Londres, le futur Code polaire de l'Organisation maritime internationale destiné à prévenir la pollution dans l'Arctique fait l'objet d'ultimes négociations. « Ce code est indispensable car, aujourd'hui, il n'existe aucune règle spécifique pour la navigation dans l'océan Arctique, a déclaré Sturla Henriksen, président de l'organisation des armateurs norvégiens. Il est inquiétant que la banquise fonde plus vite que les négociations n'avancent. » Un besoin de régulation que personne ne conteste. « A cause de la fonte des glaces se développe la perception que l'Arctique est beaucoup plus facile à naviguer. Mais il y aura toujours des risques », prévient Martin Fortier, directeur de l'organisation canadienne Arcticnet. Obscurité, distances immenses, tempêtes arctiques, communications difficiles, banquise, absence quasi totale d'infrastructures sont les défis imposés aux sauveteurs.
« C'est pour ces raisons que nous avons besoin du Code polaire en zone arctique qui impose, entre autres, la navigation des navires par paires, des double-coques, l'entraînement spécifique des équipages », note Anne Holm Gundersen. Les négociations de ce code sous l'égide de l'ONU devaient se terminer cette semaine à Londres. S'il est adopté, les navires mouillant dans les eaux arctiques devront répondre à certains standards, comme le design de la coque, le respect des procédures d'urgence, la formation des équipages, les équipements de communication. Ce Code polaire va aussi permettrre d'harmoniser les règles de navigation dans l'Arctique, car la Russie et le Canada ont actuellement leur propre réglementation. Les Russes, par exemple permettent, depuis 2013, à des navires qui ne sont pas de classe polaire de naviguer le long de la route maritime entre l'Europe et l'Asie. À Arctic Frontiers, Nina Jensen, présidente de l'association écologiste WWF Norvège, regrette que le futur Code polaire ne prenne en compte ni les émissions de particules fines rejetées par les navires - qui peuvent accélérer la fonte des glaces -, ni les eaux de ballast et les espèces invasives qu'elles transportent, ni le risque de pollution lié à l'utilisation de fuel lourd par les navires. « Le Code polaire est un bon premier pas, mais il faudra aller encore plus loin », prévient Nina Jensen. Il devrait entrer en vigueur en 2016.

Brises-glace russes en Arctique
Brises-glace russes en Arctique

Le Monde 23/01 /2014

Traduction / adaptation : Bernard Soumier



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.