Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Nouvelles du Svalbard et autres brèves polaires, septembre 2009

Ruée vers l'or dans le St.Jonsfjord.

Les premières indications concernant un gisement aurifère possible dans le St.Jonsfjord sur la côte ouest du Spitzberg au nord de l'Isfjord, datent déjà des années 80. En août dernier la SNSK (Store Norske Spitsbergen Kullkompani, société d'exploitation de toutes les mines au Spitzberg), y a mené des recherches pendant deux semaines.
Les résultats provisoires devraient justifier la poursuite d'autres investigations plus précises. Le St.Jonsfjord ne faisant pas partie d'un parc national ni d'une réserve naturelle, une exploitation minière n'est donc pas exclue dans cette région.

Le St.Jonsfjord sur la côte ouest du Spitzberg.
Le St.Jonsfjord sur la côte ouest du Spitzberg.

Manque de moyens en cas de catastrophe.

À l'occasion de son futur retrait prévu par roulement, le gouverneur Per Sefland a rappelé aux autorités norvégiennes compétentes le manque de moyens mis à sa disposition en cas de catastrophe importante.
Ce sont les catastrophes maritimes importantes qui constituent la première menace, à cause de la fuite de fuel lourd et des pertes en vies humaines. Il s'agit essentiellement de cargos charbonniers et de grands bateaux de croisières, qui peuvent parfois transporter plus de 2000 passagers ainsi que plus de 1000 membres d'équipage. En cas d'accident avec un tel bateau les moyens de sauvetage en mer et de protection contre la pollution sont globalement trop faibles. 27 des 29 grands bateaux de croisière, qui ont visité le Spitzberg cette année, utilisent du fuel lourd.
Jusqu'à présent le fuel lourd était interdit dans les réserves naturelles à l'est de l'archipel ; on discute actuellement d'une interdiction semblable pour les parcs nationaux de la côte ouest.
Face à la marée noire causée par le « Full City » le long des côtes norvégiennes, Monsieur Sefland va plus loin en proposant une interdiction générale du fuel lourd dans tout le Svalbard. Feraient potentiellement partie des exceptions les itinéraires bien sondés qui mènent aux agglomérations ainsi que la Baie de la Madeleine.

Le « Costa Magica » avec 3400 passagers le 3 août 2009 à Longyearbyen.
Le « Costa Magica » avec 3400 passagers le 3 août 2009 à Longyearbyen ; c'est jusqu'à présent le plus grand des bateaux de croisière à avoir visité le Spitzberg. Les destinations habituelles de ces bateaux sont Longyearbyen, Ny Alesund et la Baie de la Madeleine.


Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.