Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Nouvelles du Svalbard et autres brèves polaires, décembre 2009

50 000 graines ont été stockées lundi dernier dans la banque de gènes végétaux de la Mine N°3. (Svalbard Global Seed Vault.)

Les graines viennent de plantes alimentaires adaptées à des climats secs. Un exemple est le sorgho, une céréale à forte teneur énergétique et connue pour son adaptabilité et sa capacité à résister à la sécheresse. Cette graminée tropicale, «l'herbe à chameau», pourrait être la clé du développement agricole dans les zones caractérisées par des sols secs et salins, selon un communiqué du Ministère de l'Agriculture et de l' Alimentation. Alors que le climat de la terre change rapidement, il est extrêmement important de préserver la diversité génétique que nous avons dans les plantes cultivées du monde entier. C'est dans ces gènes que nous devrions trouver les propriétés qui en feront des cultures efficaces dans le climat futur. Cela est essentiel pour assurer à la population mondiale un accès à la nourriture. En un peu plus de 40 ans la production alimentaire mondiale a doublé, selon Lars Peder Brekk du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.
Parmi les dépositaires de ces graines se trouvent deux principaux centres de recherche agricole, qui travaillent à l'adaptation des plantes dans les zones plus sèches. Ce sont l' ICARD (International Center for Agricultural Research in the Dry Areas) et l'ICRISAT (International Crop Research Institute for the Semi-Arid Tropics).
La diversité génétique est essentielle pour relever les défis créés le par changement climatique. Et ce n'est qu'en utilisant cette diversité que les chercheurs peuvent sélectionner de nouvelles variétés de cultures qui peuvent croître et prospérer dans des conditions différentes auxquelles nous pouvons nous attendre à l'avenir. Cette diversité stockée dans les semences et les graines venant de tous les continents se trouve à présent dans la banque génétique, explique Roland von Bothmer. Il est professeur de génétique, spécialiste de l'amélioration des plantes à l'Université agricole suédoise et aussi membre de l'équipe qui est responsable de l'exploitation du Svalbard Global Seed Vault.
Depuis l'ouverture de cette chambre forte en février de l'année dernière, on a emmagaziné plus de 430.000 graines originaires du monde entier. Le but de cette banque génétique est de protéger les plantes les plus importantes pour les ressources alimentaires et agricoles de notre planète.

La banque génétique au Svalbard

Nouvel article sur les espèces menacées de la liste rouge

I'Institut Polaire Norvégien d'UNIS, l'Université du Svalbard, a publié au titre de l'information sur la biodiversité, une série de 9 articles sur les conditions environnementales au Svalbard et leur impact sur les espèces menacées.
Les espèces menacées au Svalbard représentent un peu moins de 2% des espèces présentes sur la liste rouge de Norvège parue en 2006.
Sur les 70 espèces figurant actuellement sur la liste rouge ce sont les plantes vasculaires qui constituent le groupe le plus important avec 51 espèces, dont 35 sont considérées comme menacées.
Les oiseaux sont le deuxième groupe en importance avec 16 espèces sur la liste rouge des espèces présentes, dont 9 sont classées comme menacées. Trois espèces de mammifères, les ours polaires, les morses et les phoques, sont aussi sur la liste rouge.

morse


Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.