Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Nouvelles du Svalbard et autres brèves polaires, juillet 2011

Reconnaissance du plateau continental dans l'Arctique

Selon un communiqué de presse russe le bateau de recherche « Akademik Fjodorow » a quitté le port finlandais de Turku le 23 juin 2011, pour une expédition polaire dont le but est de justifier les revendications de la Russie concernant l'exploitation des richesses du plateau continental.

L'Akademik Fjodorow
Depuis des années l'« Akademik Fjodorow » a fait ses preuves dans l'exploration de l'Arctique.

Cette expédition fait suite à une mission semblable, menée pendant l'été 2010 à bord du même bateau. De juillet à octobre, l'équipe de chercheurs, secondée par le brise-glace nucléaire « Yamal », avait procédé à des relevés photographiques du relief sous-marin dans l'Océan Arctique, ainsi qu'à des mesures à l'aide d'une sonde acoustique. Cette année l'« Akademik Fjodorow », accompagné à nouveau d'un brise-glace, mènera des recherches essentiellement sismiques.

Le brise glace nucleaire Jamal
Le brise-glace nucléaire « Yamal » lors de la mission de l'été 2010.

Selon la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer, les états riverains ont le droit de reconnaître et d'exploiter les ressources naturelles se trouvant dans les zones du plateau continental prolongeant leur territoire.
La commission compétente des Nations-Unies a déjà rejeté la demande faite par les Russes concernant les zones du plateau continental arctique à cause du manque d'informations. Comme, lors de l'expédition de 2010, on avait eu recours à du matériel militaire, Moscou, tenu au secret, n'avait pas pu rendre publiques toutes les données enregistrées. En ce qui concerne l'expédition actuelle et sur demande, seuls des équipements « civils » seront mis en œuvre.

Revendications russes dans l'Océan Arctique
Dans l'Océan Arctique les revendications russes vont de la Tchoukotka jusqu'à Mourmansk en passant par le Pôle Nord.

Si la Russie parvient à prouver que les dorsales de « Lomonosov » et de « Mendeleïev » sont bien la continuité géologique du plateau continental russe, elle aura le droit alors de mettre en exploitation une surface supplémentaire de 1,2 millions de kilomètres carrés dans l'Océan Arctique. Le triangle formé par la péninsule de Tchoukotka, Mourmansk et le Pôle Nord est supposé receler, d'après les géologues, d'immenses réserves en pétrole et en gaz.

On s'attend donc à ce que la Russie, en décembre 2013 ou au début 2014, dépose devant l'ONU une requête solidement étayée concernant la mise en exploitation du plateau continental arctique.

Source : PolarNews



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.