Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Nouvelles du Svalbard et autres brèves polaires, janvier 2009

Bonne nouvelle au sujet des « poisons de l'environnement »

Les produits polluants, surtout les PCB, les insecticides et les pare-feu contenant du brome se sont accumulés, dans un passé récent, au sein de la chaîne alimentaire arctique à un tel point qu'ils représentent une menace importante pour l'environnement. C'est avant tout chez les animaux qui se trouvent en haut de la pyramide, comme par exemple les pétrels, les mouettes ivoires et les ours polaires, que les concentrations de substances persistantes ont atteint une grande toxicité.
Or, entre 1995 et 2004 les teneurs en PCB et en insecticides chez le phoque marbré du Spitzberg ont diminué de 50 à 80 %. Les phoques marbrés sont la nourriture principale des ours polaires et, au Groenland comme au Canada, ils font souvent aussi partie du régime alimentaire des hommes. Ce résultat est un exemple réjouissant des mesures prises par les législateurs, principalement en Europe, car la diminution est due aux interdictions des produits concernés. Le défi lancé pour l'avenir repose sur les réactions qui suivront l'invention de nouveaux produits de remplacement tout aussi problématiques, par l'industrie chimique, mais aussi sur des mesures semblables qu'il faudrait introduire si possible dans le monde entier. La plupart des états occidentaux s'y sont pliés, mais il manque encore des états importants comme les USA.

Ours polaire et mouettes ivoires en plein repas.
Ours polaire et mouettes ivoires en plein repas.

La station de satellites SvalSat près de Longyearbyen

La station de réception sur le Platåberg près de Longyearbyen existe depuis 1996/97. Sa situation proche du pôle ajoutée à la présence d'une bonne infrastructure, en font un des éléments de base pour la réception des données venant de satellites en orbite polaire.
Actuellement se trouvent 16 petites et moyennes antennes sur le plateau, en mai 2009 commencera la construction d'autres antennes, ce qui portera leur nombre en tout à plus de 20 dans quelques années.
Derrière tout cela il y a la mise sur pied de « Galiléo », le système de navigation européen basé sur les satellites, le pendant du GPS américain. Dans l'hémisphère sud, la base antarctique norvégienne « Troll » jouera un rôle équivalent.

La station de satellites sur le Platåberg près de Longyearbyen.
La station de satellites sur le Platåberg près de Longyearbyen.

Source : Spitzbergen.de

L'ours polaire aime le renne

Dans le Wijdefjord un ours polaire a été observé en train de tuer un renne. Jusqu'à présent on pensait que les ours polaires s'en prenait tout au plus à des rennes morts ou du moins malades, et qu'un renne adulte et en bonne santé était trop rapide et mobile pour devenir une proie.
Maintenant la question se pose de savoir si le comportement observé a une valeur quant à sa rareté ou s'il ne s'agit simplement que d'un spectacle rare.
S'il devait s'avérer que les ours polaires, contrairement à l'hypothèse traditionnelle, sont tout à fait capables de s'emparer d'un renne, cela constituerait, dans le cas d'une disparition dramatique de la banquise dérivante du à un réchauffement climatique progressif, un enrichissement du régime alimentaire qui se révèlera peut-être très utile pour les ours polaires.

L'ours polaire sur la terre ferme
L'ours polaire sur la terre ferme préfère mâcher du renne que des cailloux...

Nouvel an au Spitzberg : calme et froid

L'entrée dans la nouvelle année au Spitzberg s'est déroulée dans le calme et le froid. Malgré l'interdiction de certaines fusées pour la Saint Silvestre, un feu d'artifice a eu lieu à Longyearbyen par une température inférieure à -20°C, tandis que, pendant ce temps, la banquise dérivante enserrait fermement le Nord Est de l'archipel.
Au Nord l'eau réchauffée par le Gulfstream maintient actuellement les glaces dérivantes de façon assez lâche à proximité de la côte. On verra bien comment tout cela évoluera en juin au début de la saison touristique.
En attendant, dans l'Adventfjord, un champ de glaces dérivantes emprisonne provisoirement le voilier Noorderlicht avant qu'il ne retrouve sa place habituelle dans le Tempelfjord, où depuis quelques années il passe le printemps pris dans les glaces.

Carte des glaces norvégienne du 30 décembre
Carte des glaces norvégienne du 30 décembre (© Institut météorologique norvégien)


Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.