Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

La faune du svalbard

Insectes et poissons

Peu d'insectes vivent au Svalbard, sans doute en raison de l'isolement de l'archipel et des vents. On y trouve des mouches qui sont les seuls insectes pollinisateurs pour les plantes à fleurs, ces dernières assurant leur reproduction elles-mêmes, à l'aide du vent ou de façon végétative, ainsi que plusieurs sortes d'araignées. Les insectes les plus communs sont les moustiques, qui apparaissent aux beaux jours à l'intérieur des fjords abrités. Ils sont très peu agressifs et ne sont pas comparables aux hordes redoutables de leurs cousins scandinaves. L'insuffisance de mares d'eau douce et de chaleur pendant l'été serait à l'origine de leur rareté.

Quant aux poissons d'eau douce, les conditions au Spitzberg étant plutôt défavorables, une seule espèce, protégée mais hélas surpêchée, se reproduit dans les rivières et les lacs de l'archipel : l'omble arctique, appelé aussi le « saumon du Svalbard » (Salvelinus alpinus).

La mer autour du Spitzberg est riche en poissons ; on y prend aussi et surtout des crevettes et des coquillages le long des côtes. Les poissons de mer plus gros se trouvent au large des côtes, moins dans les fjords où l'eau est plus froide et ne bénéficie pas de l'influence du Gulfstream comme c'est le cas à l'ouest du Spitzberg.
La pêche au requin du Groenland (4m de long) a constitué pendant quelques dizaines d'années une spécialité qui a disparu aujourd'hui, faute de rentabilité.
La pêche professionnelle est pratiquée au large des côtes par des chalutiers arrivant par la Mer de Barents. La surveillance est assurée par la garde côtière (Kystvakt), qui, entre autres, contrôle la taille des mailles des filets et le quota autorisé pour les jeunes poissons. Ces chalutiers font escale fréquemment à Longyearbyen, Ny Ålesund et récemment à Barentsburg pour y prendre du fioul, compléter leurs provisions et aller au bureau de poste.
La pêche elle-même se pratique en haute mer, seuls les pêcheurs de crevettes opèrent le long des côtes, où les bancs se trouvent la plupart du temps par une centaine de mètres de fond.
La pêche au coquillage a connu son apogée dans les années 80, mais a disparu depuis 1987 en raison de l'effondrement des stocks.
Pour des bateaux de pêche originaires du Spitzberg même, la saison où la mer est libre de glaces est trop courte et les bateaux resteraient trop longtemps prisonniers dans le port.
Ce sont donc surtout des bateaux norvégiens venant du continent qui viennent travailler en haute mer, mais aussi originaires d'autres pays et qui ont droit à des quotas selon les accords de pêches : islandais, russes, féringiens et espagnols sont les plus fréquents.

En lire davantage sur les insectes du Svalbard.



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.