Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Nouvelles du Svalbard et autres brèves polaires, juin 2009

Avarie près de l'Ile aux Ours : les jugements (III)

Le capitaine et le pilote ont été condamnés par le tribunal norvégien à respectivement 15 et 40 jours d'emprisonnement. Les faits reprochés sont l'état d'ébriété en service et en plus pour le pilote la responsabilité de l'accident ainsi que la navigation à l'intérieur d'une zone protégée. Comme ils ont déjà passé tous les deux 15 jours en détention provisoire, le capitaine a été renvoyé chez lui par le premier avion ; le pilote, lui, doit encore passer quelques semaines derrière les barreaux norvégiens.

L'épave du bateau Petrozavodsk.
L'épave du bateau Petrozavodsk.

Les opérations de sauvetage organisées par le préfet peuvent coûter cher...

De toute façon, elles coûtent TOUJOURS cher, la question est seulement de savoir, qui paye.
En 2009, il y a déjà eu 52 opérations de sauvetage avec l'aide de l'hélicoptère, parmi lesquelles un vol long-courrier récent vers le Nord du Groenland, pour récupérer un Danois malade. À plusieurs reprises, on est allé sauver au Spitzberg des gens partis en motoneige ou à skis, victimes d'intempéries ou à cause de problèmes dus au gel.
La fréquence de telles opérations a sensiblement augmenté (60 en 2007, 72 en 2008). Le préfet y voit comme raison le recours précoce au téléphone satellite ou à la balise de détresse. D'autre part, il semble que l'appréciation du danger et l'équipement ne soient pas appropriés aux réalités du Haut Arctique.
À l'avenir, le préfet souhaite que, pour de tels cas, ce soit davantage les gens concernés qui payent l'addition, c'est à dire leur assurance.

Un plaisir coûteux : l'hélicoptère du préfet.
Un plaisir coûteux : l'hélicoptère du préfet (Ici lors d'un exercice).

Restrictions d'accès aux réserves naturelles du Spitzberg.

Après l'expiration, vers la fin de l'année 2008, du délai des auditions concernant les interdictions d'accès, le préfet du Svalbard a opposé un vote négatif aux très fortes limitations, telles quelles avaient été proposées par la Direction Norvégienne pour l'Administration des Réserves Naturelles. Selon le slogan « on vote, jusqu'à ce que le résultat soit juste », la Direction Norvégienne a renouvelé ses propositions sous une forme identique.
Le nouveau délai court jusqu'au 1er septembre 2009. D'ici là, il est possible de transmettre son avis sur la question au préfet (firmapost@sysselmannen.no). En septembre, un nouveau préfet sera nommé. Honni soit qui mal y pense...
D'après la proposition de la Direction Norvégienne, les débarquements à l'Est de l'archipel seraient interdits à l'exception de 16 sites. Jusqu'à présent on pouvait choisir librement les
sites de débarquement (sauf pour le Kong Karls Land, sous protection totale depuis longtemps). Lors d'une conférence organisée par l'AECO (Association of Arctic Expedition
Cruise Operators), qui s'est tenue en octobre 2008 à Longyearbyen, les chercheurs polaires norvégiens n'avaient émis absolument aucun scrupule en ce qui concerne l'accès fondamental
des réserves naturelles au public ; ce faisant, on avait constaté la nécessité d'une réglementation détaillée, de règles de comportement spécifiques à chaque site ou encore d'une
fermeture possible de certains sites particulièrement sensibles.

Il est possible qu'à l'avenir l'accès des zones entourées de rouge soit interdit.
Il est possible qu'à l'avenir l'accès des zones entourées de rouge soit interdit.


Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.