Notre page facebook  Notre page twitter  Notre flux rss
    Le Spitzberg en détail et guide pratique
Accueil • Aller au Spitzberg • À propos

Svalbard/Spitzberg Le vivant L'actualité Documents
Introduction 
Histoire
Géologie
Géographie
Côte Est / Nord-Est
Côte Nord / Nord‑Ouest  
Côte Ouest
L'Isfjord / Le Bellsund
Côte Sud-Ouest
Le Hornsund
Le Sud / Le Sud-est
Mammifères terrestres
Mammifères marins
Insectes et poissons
Oiseaux
Flore
L'inventaire bio
Nature et protection 
Nouvelles 2017
Nouvelles 2016
Nouvelles 2015
Nouvelles 2014
Nouvelles 2013
2012 et 2011
2010 et 2009
Svalbard pratique
Commerces/services
Cartes des glaces
Bibliographie
Liens

Une expédition russe retrouve l'épave de l'Eira (expédition de Leigh Smith en 1881 en Terre François-Joseph)

Les nouvelles du Svalbard, Septembre 2017

L'expédition « Open Ocean  : Arctic Archipelago 2017. In the Footsteps of Two Captains », a découvert l'épave de la goélette britannique « EIRA », qui a coulé, broyée par les glaces devant l'île Northbrook de l'archipel russe François-Joseph il y a 136 ans.
Le but initial de l'expédition était de retrouver une autre goélette, la « Santa Anna » de l'expédition conduite par l'explorateur polaire Broussilov dans les années 1910. Quoi qu'il en soit, le yacht « Alter Ego » de l'expédition russe commémorative fut contrainte de jeter l'ancre devant le Cap Flora (Île Northbrook), en raison des difficiles conditions de glace en ce mois d'août, et, de ce fait, commença à rechercher l'épave de l' « Eira ».
A bord de la goélette, l'explorateur anglais Benjamin Leigh Smith, qui découvrit plusieurs des îles de l'archipel, projetait de continuer à explorer cette Terre François-Joseph, récemment découverte par l'expédition austro-hongroise de Payer et Weyprecht en 1873. Mais en août 1881, le bateau fit naufrage, écrasé par les glaces, au large du Cap Flora. Leigh Smith et les membres de son expédition durent donc passer l'hiver sur place. Cette escale forcée dura dix mois, pendant lesquels l'expédition mena de nombreuses observations et récolta de précieuses données scientifiques. Bien que Smith ait laissé les coordonnées de l'épave dans son journal de bord, encore personne n'avait pu, jusqu'à maintenant, la localiser avec exactitude.
Le vaisseau britannique fut repéré à l'aide d'un écho-sondeur à faisceau multiple, reposant par 20 m de fond. La caméra sous-marine révéla une goélette en bois de 50 m de long par 10 m de large. Selon Chichayev, le chef de l'expédition russe, les chances de remonter le navire englouti sont minces, car l'endroit où il repose constitue un gros problème pour des opérations sous-marines. Il reste encore à contacter les collègues britanniques au sujet de cette découverte.

Source



Voyage Spitzberg - Croisière Spitzberg
Si vous vous intéressez à la région du Svalbard et à ses paysages extraordinaires,
nous vous invitons à découvrir les voyages polaires proposés par Grands Espaces.
Ce spécialiste des croisières polaires vous conduira au plus près des ours blancs,
pour un séjour authentique au coeur de la nature sauvage du grand nord.